Nvx horaires.jpg

EDITO

  Dans cette période si déstabilisante, si atypique et si inédite, nous mettons tout en œuvre pour que cette vingt troisième édition des Trans'urbaines puisse exister. Festival hypothétique et rempli d'incertitudes ! Nous avons cependant la ferme intention d'offrir, malgré tout, au public, du rêve, du partage et du vivre ensemble. 

  Nous allons de l'avant en imaginant que tout est possible !

  Les artistes de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été, comme beaucoup d'artistes, fragilisés·ées. Nous avons volontairement fait le choix de les mettre à l'honneur. Ils et elles seront là, engagés·ées, créatifs·ves pour insuffler de l'imaginaire, de la créativité, du dynamisme et de la joie. Tout au long du festival les compagnies De Fakto, Daruma, Espace des Sens, Origin's Krew vous offriront dans leurs créations les multiples facettes de la danse hip-hop.

 Le festival accueillera deux artistes prestigieux, Kader Attou et Mourad Merzouki, chorégraphes des compagnies Accrorap et Kafïg et directeurs de Centres Chorégraphiques Nationaux. Leur création internationale commune « Danser Casa », met en scène huit jeunes danseurs marocains sur une musique envoutante et des chorégraphies haletantes.

  La compagnie Stylistik, associée au festival sera présente dès le mois de septembre pour ouvrir des espaces de partages avec des ateliers, des performances et des rencontres. 

  Des ateliers de danse, de beatmaking, de graff jalonneront le festival. ils vous permettront d'aller à la rencontre des artistes.

 

  Ravi·es de vous retrouver bientôt !

Josyane Bardot, Présidente

et l'équipe des Trans'urbaines.

LA COMPAGNIE STYLISTIK

Pour la deuxième année consécutive, l’association Prémudanse a souhaité associer une compagnie professionnelle au Festival Les Trans’urbaines. La compagnie Stylistik a été choisie pour son regard sur la danse. Elle trouve ses racines dans la danse Hip-Hop. Son chorégraphe, Abdou N’Gom explore le sensible, s’inspirant d’autres formes de gestuelles, telles les arts martiaux qu’il a pratiqués ou encore la danse contact et certaines techniques de portés. Il propose une écriture contemporaine personnelle, généreuse, curieuse, empreinte de théâtralité et riche de la «physicalité» qu’il a acquise par ses pratiques sportives.

Le travail chorégraphique de la compagnie interroge l’identité, le métissage et l’altérité. Abdou N’Gom joue avec la proximité des corps, avec le rapport à l’autre dans la confrontation, dans les contrastes et la résistance. « Nos Mouvements Incessants », sa dernière création permettra au public de s’imprégner de son univers chorégraphique singulier.

La compagnie Stylistik sera présente en amont et tout au long du Festival auprès de divers public, étudiants.es, danseurs.es amateurs.trices et les professionnels.les avec lesquels sera crée la pièce « Des Mots pour danser, des Gestes pour dire »

INSTAGRAM